Celui qui regarde droit dans les yeux

Rédigé par Thibaud Saintin Aucun commentaire
Classé dans : On sort (avec) l'appareil Mots clés : aucun

Le risque des photos d'enfants c'est que, comme souvent ils veulent bien (sauf les siens) ou ne protestent pas trop, on a vite la tentation des beaux sourires candides et "canailles" — ou bien, au contraire, des mines bien misérables qui vont bien indigner ceux qui, eux aussi, verront, etc... Et ils finissent par devenir des idées, des ornements, sur des murs d'appartements ou des brochures d'ONG. On se débrouille pour faire apparaître à bon compte des symboles, à parler de la situation de l'enfant plutôt que de la personne qu'on photographie, à requérir du spectateur un (bon) sentiment qu'on voudrait avoir prédéfini pour lui. On s'en va avec sa photo qu'on publie dans son dos. Ça m'énerve.

Lire la suite de Celui qui regarde droit dans les yeux

Fil RSS des articles