Il a 14 ans et cherche un synonyme du mot mourir

En dehors de la rédaction de brevet (qu’il soit « libanais » ou « français »), que peut-on écrire, au sud du Liban, alors qu’une guerre à peine finie, tant (trop) de langues évoquent sans cesse la prochaine ? On aimerait faire en sorte qu’une fois l’année passée, on ne pose plus la question « Monsieur, c’est juste ? » en montrant ce qu’on a écrit, mais qu’on l’affirme — en qualifiant de « justesse » le plaisir d’avoir pris un risque dans la langue, en acceptant de s’étonner de ce que les mots ont réveillé.

Quelques séances d’écriture créative, donc, publiées sur un blog créé pour l’occasion, avec pseudonymes et commentaires. On espére ainsi qu’à la lecture auto-commentée de leurs textes, ils soient pris au jeu d’une lecture et d’une écriture plus émancipatrices que celles des petites cases d’examens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *